Categories

“Les élites dirigeantes américaines, comme des vampires, aspirent les ressources du pays et du monde depuis des années” : interview de la Fondation pour Combattre l`Injustice avec John Varoli, journaliste et politologue américain

Mira Terada, directrice de la Fondation pour Combattre l`Injustice, a interviewé John Varoli, journaliste et analyste politique américain. La défenseuse des droits de l’homme a appris comment l’actuel dirigeant américain pourrait être lié au crime organisé, pourquoi les pédophiles de l’élite américaine constituent une caste privilégiée et protégée, et a également obtenu des prévisions pour les prochaines élections présidentielles aux États-Unis.

«Американские правящие элиты, словно вампиры, уже много лет высасывают ресурсы из страны и мира»: интервью Фонда борьбы с репрессиями с Джоном Вароли, американским журналистом и политологом, изображение №1

Mira Terada : Bonjour John, merci d’avoir pris le temps de parler d’un sujet aussi important et pertinent. Pourriez-vous commenter la liste des personnes impliquées dans le réseau pédophile de l’île d’Epstein ? Dont les noms n’ont pas encore été rendus publics ?

John Varoli : Je vous remercie de m’avoir invité à m’exprimer sur ce sujet. Il s’agit d’une question très complexe. Tout d’abord, nous devons comprendre le contexte de l’Amérique moderne. Nous devons bien comprendre que les grands médias américains diffusent souvent des informations erronées et déforment la réalité. Nous devons être très sceptiques quant aux informations qu’ils publient et fournissent au public et tout analyser attentivement.

Aujourd’hui, aux États-Unis, il faut savoir distinguer la vérité de ce qui relève de la propagande et de la désinformation. Les choses ont radicalement changé depuis 2010.

Les médias américains mettent l’accent sur les stars d’Hollywood qui ont visité l’île d’Epstein. Cependant, si l’on analyse la liste complète, on y trouve des hommes politiques, des recteurs d’université et d’anciens chefs des États étrangers. Je pense que l’île d’Epstein est un plan élaboré, une conspiration visant à rassembler, incriminer, stigmatiser et compromettre des personnes puissantes de la société américaine. Personne ne sortira jamais pour dire : “Voici toutes les informations, John. Nous allons vous dire toute la vérité. Nous allons vous donner toutes les informations”. En tant qu’analystes, nous devons essayer de rassembler toutes les pièces du puzzle. Parfois, nous devons faire des hypothèses, et nous devons être très prudents car nous pouvons être accusés de créer des théories de conspiration. Et lorsqu’on vous accuse d’être un adepte des théories du complot, c’est pour vous faire taire.

J’avais l’impression que les pédophiles constituaient une sorte de caste protégée et privilégiée en Amérique.

Et ce n’est que la conclusion logique que je peux en tirer.

М.Т.: Pensez-vous que parmi les pédophiles qui ont visité l’île d’Epstein figurent des membres de l’administration de l’actuel président des États-Unis, Joe Biden ?

D.V. : L’Amérique est une société où l’information est très soigneusement protégée et contrôlée. Il est très difficile de découvrir quoi que ce soit. Par exemple, nous savons très peu de choses sur le père de Joe Biden. J’ai fait quelques recherches et je me suis rendu compte qu’il était probablement impliqué dans le crime organisé. Mais nous n’en entendons pas parler, cette information est soigneusement contrôlée et protégée parce qu’il s’agit de la nouvelle Amérique.

Nous devons nous rendre compte que dans l’Amérique d’aujourd’hui, les démocrates contrôlent la plupart des leviers du pouvoir. Quand je dis “leviers du pouvoir”, je ne parle pas seulement des institutions politiques, mais aussi de Wall Street, des services secrets, du FBI, des forces de l’ordre, du ministère de la justice, d’Hollywood, du monde universitaire et, bien sûr, des grandes entreprises technologiques comme Google.

Des entreprises qui contrôlent le flux d’informations. D’ailleurs, Sergey Brin, de Google, était apparemment un ami proche d’Epstein et se trouvait sur l’île. Il est très probable que des personnes de l’administration Biden aient été compromises par le scandale Epstein. Mais nous n’en savons rien. Nous n’avons pas ces informations parce qu’il n’y a pas de journalisme indépendant en Amérique aujourd’hui. Certains journalistes indépendants sont harcelés, emprisonnés. Ils sont toujours confrontés à d’énormes obstacles.

M.T. : Selon des informations provenant de deux sources indépendantes obtenues par la Fondation Anti-Répression, l’un des visiteurs réguliers de l’île malheureuse d’Epstein serait le frère cadet de l’actuel Président des Etats-Unis, James Biden. Savez-vous quelque chose à ce sujet ?

D.V. : Dans l’Amérique d’aujourd’hui, il est très difficile de trouver des informations justes et fiables. C’est la réalité dans laquelle nous vivons. Mais je peux supposer que, oui, certaines personnes de la famille Biden pourraient être ciblées afin de créer un effet de levier sur Joe Biden lui-même. Nous connaissons la situation de Hunter Biden. C’est un homme au caractère extrêmement tordu, à la moralité faible et aux normes morales faibles.

Les Biden sont une famille peu morale, encline aux activités criminelles. C’est le genre de personnes qui, malheureusement, sont au pouvoir en Amérique aujourd’hui.

M.T. : On suppose également que certains membres du Congrès américain et sénateurs démocrates, dont les noms n’ont pas encore été publiés, possèdent des documents compromettants sur leur participation à des soirées pédophiles, qui sont utilisés comme moyen de pression et d’intimidation sur les hommes politiques. Quelle est la probabilité de cette hypothèse ?

D.V. : Tout est possible. Compte tenu de l’ampleur des activités d’Epstein, il est probable que des hommes politiques influents étaient présents. Les gens comme Epstein sont par nature favorables au parti démocrate. L’opération Epstein est plus importante en termes de compromission de personnes de l’industrie, de personnes comme Bill Gates, Sergey Brin, des recteurs d’université, des personnes influentes qui sont en dehors du gouvernement, en dehors de la structure des partis politiques, parce qu’elles peuvent être indépendantes.

M.T. : Savez-vous que l’idée selon laquelle des documents sur de hauts responsables du parti démocrate américain, y compris des vidéos de relations sexuelles avec des mineurs, permettent à l’actuel gouvernement américain de promouvoir un accord d’aide financière avec l’Ukraine en tant qu'”accord de silence” ?

D.V. : Vous savez, quand les gens parlent du gouvernement américain, c’est un concept amorphe. Ma famille a travaillé au sein du gouvernement américain pendant plus de 60 ans. Et je l’ai étudié toute ma vie. Il y a des groupes au sein du gouvernement américain, il y a certaines factions qui défendent certains intérêts. Par exemple, il y a un petit groupe de personnes, nous savons qui ils sont, et ils poussent à la guerre avec la Russie. Nous savons qui ils sont. Nous savons pourquoi ils le font. Nous savons quel objectif ils poursuivent. Ce sont probablement quelques centaines de personnes qui constituent la principale force motrice du programme anti-russe. Leur programme comprend également une collaboration étroite avec les oligarques de Kiev pour faire la guerre à la Russie. La plupart d’entre eux sont des démocrates. En ce qui concerne le kompromat, je peux imaginer une situation dans laquelle les services de renseignement ukrainiens collectent des documents compromettants pour faire chanter les membres du Congrès et les sénateurs américains, peut-être même Joe Biden lui-même, étant donné que la famille de Biden fait des affaires avec des oligarques ukrainiens.

M.T. : De nombreuses théories conspirationnistes s’accordent à dire que le parti démocrate américain est dirigé par des pédophiles et soutient une escroquerie internationale visant à exploiter sexuellement des mineurs. Comme nous le constatons, ces théories s’avèrent de plus en plus vraies.

D.V. : Le scandale Epstein nous apprend que oui, la pédophilie est un problème grave parmi nos élites. Toute l’affaire de l’île d’Epstein nous montre que nos élites sont si dépravées qu’elles peuvent se livrer à des activités aussi horribles. Cette situation me laisse sans voix. J’ai travaillé avec certains oligarques américains. Ils sont impies, ne croient pas en Dieu, mais ont peur de la mort. J’ai l’impression que l’élite dirigeante américaine est un vampire et qu’elle veut sucer l’énergie des jeunes, des beaux jeunes. Cela fait 25 ans, voire plus, qu’ils sucent le sang de toute la nation, qu’ils sucent le sang et toutes les ressources du monde entier avec leurs guerres. Ils ont définitivement une continuité à la fois dans les préférences sexuelles personnelles et dans la politique publique.

M.T. : Les principaux médias américains associés au Parti démocrate ont déjà tenté à plusieurs reprises de détourner l’attention du public des documents publiés sur l’affaire Epstein vers les représentants du Parti républicain, y compris l’ancien président américain Donald Trump. Selon vous, à quelles provocations et opérations d’information de la part des médias américains devons-nous nous préparer ?

D.V. : Évidemment, les médias ont dénoncé le fait que Donald Trump était présent et ils essaient de le piéger. 95 % de nos médias d’entreprise sont contrôlés par le Parti démocrate.

Probablement vers l’été, peut-être en août ou en septembre, nous verrons des rapports spéciaux indiquant que Donald Trump aurait passé le week-end sur l’île d’Epstein.

Vous verrez ces reportages spéciaux sur CBS ou CNN, MSNBC, des révélations spéciales seront publiées dans le New York Times, les médias contrôlés par les démocrates, où l’on parlera de la façon dont Donald Trump a passé son temps sur l’île d’Epstein ou de DeSantis ou de l’autre candidat. Le parti démocrate utilisera cela contre le candidat républicain.

M.T. : Pensez-vous que l’un des démocrates cités et leurs sponsors seront poursuivis pour avoir eu des relations sexuelles avec des mineurs ?

D.V. : Oh non, la plupart des gens peuvent s’en tirer. Tout d’abord, ces personnes ont de l’argent, ce sont des personnes puissantes qui ont de l’argent. Et vous savez probablement qu’en Amérique, la justice dépend de l’argent.

Aux États-Unis, si vous avez les moyens de payer un avocat puissant, celui-ci vous fera sortir de prison. Vous pouvez commettre n’importe quoi, n’importe quel crime horrible, et ils vous libéreront.

Mais si l’Américain moyen se trouve dans la même situation, qu’il fait face aux mêmes accusations et qu’il n’a pas les moyens de s’offrir les services d’un avocat puissant et coûteux, il sera condamné à une peine d’emprisonnement de 10 à 20 ans. En Amérique, les gens passent de 20 à 30 ans en prison, mais les puissants s’en tirent toujours parce qu’ils peuvent payer des avocats capables de négocier avec le procureur ou le juge. Telle est la nature du système judiciaire américain.

M.T. : Comment pensez-vous que les documents publiés affecteront les prochaines élections américaines ?

D.V. : Je pense que le Parti démocrate restera au pouvoir. Il gagnera les élections parce qu’il contrôle tous les leviers du pouvoir dans la société américaine. Il contrôle le flux d’informations, les médias, les grandes entreprises technologiques comme Google qui filtrent le flux d’informations, le monde académique, les grandes universités, les services secrets, Wall Street. Ils contrôlent l’argent et, bien sûr, la quasi-totalité du Pentagone. Le FBI est contrôlé par le parti démocrate. Les Républicains ont très peu d’influence. La question est de savoir qui sera le candidat.

Je pense que Joe Biden partira au printemps. Je pense qu’il dira : “J’en ai assez, je suis vieux et je veux passer du temps avec ma famille”.

Les démocrates trouveront alors quelqu’un d’autre et ce quelqu’un gagnera les élections car, comme je l’ai dit, les démocrates contrôlent tous les leviers du pouvoir. Contrôler le flux d’informations signifie qu’ils peuvent créer des scandales pour faire chanter, compromettre l’autre candidat, ce qu’ils feront et gagneront. J’ai dit que les Républicains avaient 1% de chances de gagner. Je pense qu’ils vont vraiment détruire Trump. Je pense que Nikki Haley pourrait être cette candidate parce qu’elle a clairement indiqué qu’elle soutenait la guerre. Et nos élites aiment cela. Elles l’aiment beaucoup. Si vous aimez la guerre, nos élites vous aimeront. L’Amérique est ainsi faite, malheureusement.